Le Campus de Troyes est équipé de laboratoires d’enseignements utiles à la formation des élèves ingénieurs en bâtiment.

Analyse expérimentale de contraintes et Résistance Des Matériaux (RDM)

Ces domaines sont abordés à travers 5 manipulations :

Analyse des contraintes :

  • mesures de contraintes par photoélasticimétrie - détermination des contraintes dans la masse d'une pièce par une méthode optique.
  • mesures de contraintes par extensométrie : il s’agit de mesurer les déformations produites par des contraintes mécaniques avec des jauges de contraintes
  • Calcul de contraintes par méthodes numériques. Un calcul réalisé à l’aide d’un code aux éléments finis.

Résistance des matériaux :

  • Mesure du mouvement de flexion des poutres sous différents cas de chargement
  • Mesure de la flèche d’une poutre

Laboratoire d’Essais des bétons

Laboratoire d’application des cours de matériaux et de béton : analyse des constituants, fabrication des éprouvettes de béton et de mortier, étude de la composition et des effets obtenus sur les résistances mécaniques (essais mécaniques de compression et de traction). Le laboratoire offre les conditions de manipulation pratiquées dans la vie professionnelle.

Salle BIM (Building Information Modeling)

Pour faire face aux exigences du marché et aux nouvelles compétences attendues de ses futurs diplômés dans le secteur de la construction, l’ESTP Paris a décidé depuis plusieurs années déjà d’intégrer l'enseignement du BIM dans toutes ses formations. En effet, le BIM est en plein essor. Cet ensemble de méthodes et d'outils d'aide à la conduite de projets et à la prise de décision sera un atout indispensable pour nos jeunes diplômés. Il permet de mettre en œuvre un projet de construction, en faisant intervenir autour d’un même langage tous les corps de métier (architectes, ingénieurs, constructeurs) en améliorant la productivité, la gestion des ressources et la qualité de la conception.

La salle BIM du Campus de Troyes sera dotée de 18 postes.

Laboratoire géologie

Ce laboratoire étudie les phénomènes de mouvements de terrains, essentiellement à travers l’étude des vides souterrains en région parisienne et glissements de terrain en Normandie, mais aussi autour de l’hydrogéologie, la géotechnique. Son premier objectif est d’initier les élèves à la géologie appliquée au génie civil et la géomorphologie.

Dans ce cadre il propose aux étudiants de se familiariser avec les outils et les méthodes géologiques au cours de séances portant sur :

  • l'identification des matériaux naturels et la perception de leurs caractéristiques par des méthodes de chantier
  • les documents de base utilisés dans l'étude des sites cartes topographiques et géologiques, photographies aériennes, lecture des informations, interprétation et production de documents graphiques
  • les risques naturels, dans la perspective de l'aménagement des sites : conditions de faisabilité, stabilité des ouvrages, stabilité des versants, prévention, traitements et protection des ouvrages
  • les nappes aquifères, étude de cas concrets avec la carte hydrogéologique
  • les cavités souterraines en site urbain modes d'exploitation, géométrie des vides, confortations, risques induits, urbanisation sur zones sous-cavées.

Laboratoire géotechnique

Ce laboratoire appréhende le comportement des géomatériaux par les essais suivants :
identification des sols :

  • détermination fine des sols par les limites d'Atterberg, détermination de la propreté d'un sable ou essai d'équivalent de sable, appréciation de la granulométrie des sols et de l'argilosité d'un sol fin.
  • essais de référence et d'aptitude aux terrassements des sols, conditions optimales de compactage, détermination des indices portants
  • essais de comportement mécanique pour le dimensionnement des fondations : caractéristiques de résistance au cisaillement, caractéristiques de compressibilité.

Laboratoire topographie

Doté d'un parc de matériel de haut niveau, des outils de mesure traditionnelle et des postes informatiques permettant la réalisation de travaux géomatiques : calculs GNSS et topométriques, SIG, MNT, lasergrammetrie. Une convention avec Acthyd donne accès aux dernières générations de récepteurs GNSS et scanners 3D.
Première mission, l'enseignement des sciences topographiques et géomatiques. Cette discipline, à la base de toute réalisation, intervenant dans deux étapes fondamentales :

1. Le lever - Cette suite d'opérations et de mesures menées sur le terrain permet de réaliser un plan graphique comportant planimétrie et altimétrie (altitude et courbes de niveaux). Ces saisies peuvent être également enregistrées et utilisées pour le calcul et la rédaction du dessin assisté par ordinateur (DAO). C'est sur ce plan topographique que s'effectuent les études et projets d'ouvrages d'art, de bâtiments, de routes, de voies ferrées, d'urbanisme, d'adduction d'eau, de voirie, de lotissements, etc.

2. L'implantation du projet sur le terrain - D'autres travaux plus spécifiques, effectués par les géomètres-experts, concernent les problèmes du foncier, le cadastre, le remembrement, les partages et successions.