La fin du XIXème siècle place la France à l’apogée de sa révolution industrielle. C’est alors le temps de l’urbanisme de type haussmannien, de l’apparition de nouvelles technologies comme l’électricité, qui permettra le téléphone, et de l’émergence de nouveaux matériaux de construction tels que le métal, la fonte et le béton : audacieuses pour l’époque, de nouvelles formes architecturales apparaissent qui font de ce siècle celui de l’alternance entre techniques traditionnelles et novatrices.

 

C’est donc à une époque particulièrement riche en innovation que le conducteur de travaux des Ponts et Chaussées Léon Eyrolles crée un cours par correspondance dénommé "l'École chez soi", puis une école qui porte le nom d’Ecole des Travaux Publics, installée dans le quartier latin. Avec le concours de la profession, le site de Cachan voit également le jour, qui assure aux étudiants un espace nécessaire aux applications pratiques.

 

L’histoire de l’Ecole Spéciale des Travaux publics débute alors, qui verra se succéder à sa tête plusieurs générations d’Eyrolles :

 

Au sortir du second conflit mondial, dans un contexte de reconstruction générale, Marc Eyrolles développe (de 1945 à 1978) - avec les entreprises partenaires - l’excellence technique des laboratoires de Cachan qui s’exporte en servant de modèle à de nombreux pays francophones.

 

 

Toujours en concertation avec les professionnels du secteur, son fils Serge Eyrolles (de 1978 à 2008) poursuivra cet effort : faire correspondre enseignements et évolutions technologiques, par exemple en intégrant l’informatique dans les études comme dans les équipements… Surtout, à l’aube de la mondialisation économique, il ancre l’école dans un environnement en mutation constante, autant par son rayonnement international, grâce à de multiples accords avec des universités étrangères, que par lemaillage avec le monde de l’entreprise (parrainage d’une promotion, enseignements spécifiques assurés par des professionnels, gouvernance de l’établissement). Le rattachement de 1999 à 2015 à l’Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers participe de cette logique, renforçant la visibilité mondiale de l’Ecole et initiant de nouvelles synergies, notamment dans le domaine de la recherche publique et privée.


Une nouvelle étape du développement de l’école débute en septembre 2008 avec la nomination de Florence Darmon à la direction générale de l’école par le Conseil d’administration. L’action de Florence Darmon s’inscrit dans l’évolution historique de l’ESTP Paris tout en faisant entrer l’école dans un nouveau siècle, vers de nouveaux enjeux. Comme toutes les grandes écoles, l’ESTP Paris évolue aujourd’hui dans un contexte d’ouverture et de concurrence mondialisée de l’enseignement supérieur. Consciente de l’importance de renforcer les alliances avec les établissements d’enseignement et de recherche les plus prestigieux, elle fait entrer l’ESTP Paris dans la Communauté d'universités et établissements Université Paris-Est.

 

En ce début de siècle, les enjeux de qualité, de développement durable, d’enracinement dans des savoir-faire reconnus, de recherche et de projection vers l’avenir surplombent les activités de l’ESTP Paris et obligent, en permanence, à viser l’excellence.
Ainsi, deux chaires sont créées à partir de 2009 (Génie Civil Nucléaire - Ingénierie des Bétons), qui participent à l’émergence de pôles de recherche appliquée et enseignement en lien avec une ou plusieurs grandes entreprises partenaires. De plus, cette même année, un nouvel élan est donné à la recherche avec la création de l’Institut de Recherche en Constructibilité. Ce double ancrage dans la recherche partenariale permet dorénavant de positionner l’école comme un centre d’innovation majeur sur les thématiques liées à la constructibilité.

Enfin, de manière transparente et partagée, les priorités majeures de l’école ont été définies dans un projet d’établissement ambitieux qui couvre la période 2015-2019. Les ambitions de l’ESTP Paris sont de maintenir au plus haut niveau la qualité des enseignements tout en modernisant l’offre de formation du bac jusqu’au bac + 8 ; d’assurer le rayonnement national et international, notamment en élargissant le périmètre de l’action internationale ; de placer le développement durable au cœur des enseignements, des travaux de recherche et de la vie de l’école.

Parce qu’elle s’ancre dans son  histoire, l’ESTP Paris maîtrise son avenir… 

L'histoire de l'ESTP Paris

Plus d'infos sur l'ESTP Paris

ESTP Paris - Campus de Cachan
Formations ingénieurs, licences,
bachelor, conducteurs de travaux
             28 avenue du Président Wilson
             94234 Cachan cedex
             tél. +33 1 49 08 56 50

ESTP Paris - Campus de Troyes
Formations ingénieurs
2 rue Gustave Eiffel
             10430 Rosières Près Troyes
              tél. +33 3 25 78 55 00

ESTP Paris - Campus de Paris
Formation Continue
Mastère Spécialisé®
              2-4 rue Charras
              75009 Paris
              tél. +33 1 75 77 86 00