Aller au contenu principal

14/05/2020

Continuité pédagogique | Nos élèves répondent à toutes nos questions

Salomé DUPIED (GECD1) et Roger DANHACHE (B-IA) répondent à toutes nos questions concernant la continuité pédagogique.

15 avr.

ESTP Paris /

Témoignages étudiants - ESTP Paris, Confinement, COVID19

1.  Comment se déroule la continuité pédagogique ? 

Salomé DUPIED : "À l’annonce du confinement, j’ai eu très peur pour mon suivi de formation. Etant en apprentissage, mon calendrier indiquait une période académique de 3 mois. Les responsables GECD ont été très réactifs pour organiser des visio-conférences avec les professeurs et me permettre, ainsi qu’à ma promo, de bénéficier de la continuité pédagogique. Les professeurs se réajustent constamment pour donner des petits projets ou petits exercices afin de limiter le nombre de visio-conférences. Cette stratégie menée par les responsables pédagogiques permet de garder les élèves concentrés."

Roger DANHACHE : "La continuité pédagogique se fait via Microsoft Teams, une plateforme où l’on peut chatter, assister à des conférences vidéo ou passer des appels. Nous avons reçu un emploi du temps pour les six prochaines semaines et ces derniers nous permettent d’organiser nos journées pendant ce confinement. Par exemple, le lundi 6 avril, j’ai cours de langues de 13:30 à 15:30 et cours d’analyse numérique de 16h à 18h. J’ai donc du temps avant et après pour faire du sport, regarder mes séries favorites ou bien passer du temps sur les réseaux sociaux."


2. Quelles sont les démarches mises en place par l'école pour vous permettre l'accès aux ressources pédagogiques ? 

Salomé DUPIED : "L’école transmet les cours et exercices sur Ecampus. Les responsables pédagogiques organisent les teams pour mettre en relation les élèves avec les professeurs. Ces derniers transmettent également des documents d’exercices via Teams. A chaque visio-conférence avec les professeurs, la Z de classe enregistre le cours pour le diffuser aux élèves qui n’ont pas assez de connexion internet pour suivre correctement les cours."


3. Quels outils utilisez-vous ?  

Salomé DUPIED : "L’outil principal reste Microsoft 365 ! Cependant, dans ma formation, pour mener à bien les nombreux projets, nos professeurs contactent les responsables de logiciels pour nous permettre de posséder des versions gratuites. Actuellement, je travaille avec Dialux, Autocad, BIM Revit, Climawin, Climate consultant et Pléiade."


4. Quelle organisation avez-vous mis en place pour segmenter votre journée de travail ? Quels conseils donneriez-vous aux élèves de l’ESTP Paris pour optimiser leur journée de travail ? 

Salomé DUPIED : "Tous les vendredis, je reçois l’emploi du temps pour la semaine suivante. Evidemment, je ne le suis pas toujours. Cela dépend des projets et des groupes de travail. Cela m’arrive d’interchanger des temps de travail entre eux, lorsque je n’ai pas de visio-conférence de programmée. J’essaie de me lever à 9h tous les matins, je prends le temps de petit déjeuner puis je me mets au travail. Je finis ma journée entre 17 et 18 heures, des fois un peu plus tard. Le tout est de se connaitre et de travailler aux heures les plus confortables et plus rentables de la journée. Pour ma part, entre 10 heures et 13 heures, ce sont les horaires ou je suis la plus efficace." 


5. Comment gardez-vous le lien avec vos camarades pour avancer sur vos projets communs ? 

Salomé DUPIED : "Dans mes groupes de projets, nous avons suivis la même démarche que les responsables pédagogiques. Nous travaillons sur Teams ce qui nous permet de traiter nos documents en collaboratif. De même, pour faire les réunions d’avancement, on utilise Teams pour se présenter nos travaux via les partages d’écran. C’est vraiment un outil avec un fort potentiel !"

Roger DANHACHE : "Pour le meilleur et le pire, je n’ai jamais autant utilisé les réseaux sociaux. Pour les projets communs avec mes camarades, nous utilisons également Microsoft Teams. Ce logiciel est très pratique pour partager son écran, dessiner sur un tableau virtuel partagé ou bien même donner le contrôle de son ordinateur à un camarade si besoin mais à condition d’avoir confiance en lui bien sûr!"  


6. Quelle est la + grande difficulté à laquelle vous avez dû faire face ? Comment y avez-vous remédié ? 

Salomé DUPIED : "Ma plus grande difficulté a été d’accepter le confinement et arrêter d’espérer qu’on soit déconfiné rapidement. Ensuite, je me suis organisée pour avoir tout ce dont j’avais besoin. J’ai fait les courses de feuilles, Stabilo et cartouches d’encre pour pouvoir travailler dans les meilleures conditions possibles. Et la deuxième difficulté majeure, c’est de tenir le rythme. Le travail à domicile est très conséquent." 

Roger DANHACHE : "Étonnement, je manquais beaucoup de temps pour faire ce que je voulais et travailler. Je n’organisais pas mes journées et me levais et couchais tard sans faire attention à conserver une bonne hygiène de vie. J’ai repris tout cela en mains depuis que tous les cours sont inscrits sur un emploi du temps et je programme désormais mes journées du matin au soir en y intégrant le travail et mes projets personnel que le confinement me laisse le temps d’effectuer."


7. Comment vivez-vous le confinement ? Êtes-vous seuls ? 

Salomé DUPIED : "Lorsque l’école a fermé, les responsables ont demandé à ce que tous les apprentis retournent dans leurs entreprises. Mon entreprise est à Douai, dans les Hauts-de-France. Je venais juste de déménager à Paris donc je suis passée récupérer mes affaires à Compiègne et ma voiture à Dunkerque. Finalement, mon entreprise a fermé le lundi 16 mars. Je suis donc rentrée me confiner chez mes parents, à Dunkerque."


8. Quelle est la première chose que vous allez faire une fois le confinement levé ? 

Salomé DUPIED :
"Retrouver mon copain qui a dû se confiner tout seul car il n’était pas en télétravail."

Roger DANHACHE : "Ce qui me manque le plus, c’est les fast food (tous) , presque ex aequo avec mes amis, j’ai donc déjà trouvé le meilleur compromis : japonais à volonté dès la fin du confinement." 


9. Chanson que vous écoutez en boucle sur Spotify pour vous motiver à étudier ? 

Salomé DUPIED :
"Je n'écoute pas beaucoup de musique parce que ma concentration est déjà assez difficile à garder. Une fois de temps en temps, j’aime bien écouter « What’s up » des 4 non blondes."

Roger DANHACHE : "En plus du nouvel album de The Weeknd, que dis-je, chef-d’œuvre de l’artiste le plus talentueux de ce siècle, j’écoute pour me motiver Vicetone – Astronomia qui donne la pêche pour se mettre au boulot !"


10. Des remerciements à adresser à une personne en particulier ? 

Salomé DUPIED :
"J’aimerais remercier les responsables pédagogiques qui travaillent d’arrache pied pour assurer la continuité pédagogique. J’aimerai remercier également mes parents qui me supportent dans cette période qui est compliquée pour tout le monde."


11. Un message à adresser en particulier ?  

Roger DANHACHE​​​​​​​ : "Tirez le meilleur parti de ce confinement en profitant de tout ce temps pour faire ce que vous ne pouvez jamais faire, comme trier vos vêtements ou refaire la peinture ! Et surtout, restez chez vous pour qu’on puisse tous retourner le plus tôt possible à l’ESTP et jouir de cette superbe vie associative qui nous manque tant !"